Une balade dans Arashiyama et environs

Konnichiwa,

Après un réveil difficile et un solide petit déjeuner, je prends la direction de la gare de Kyoto.  Après un trajet en bus de 45 minutes,  on arrive à destination: Arashiyama.

Alors un petit background au sujet d’Arashiyama ou « montagne de la tempête »  se situe au bord des montagnes, à l’ouest de la ville de Kyôto. La région est très touristique et beaucoup de Japonais s’y rendent pour admirer les cerisiers en fleurs (sakura) ou les feuilles de l’automne (momiji). Elle reste cependant peu connue des visiteurs étrangers, qui préfèrent visiter l’est. Arashiyama est pourtant facilement accessible à partir de la gare Kyôto.

Le temple d’Otagi Nenbutsu-ji

Il est situé en dehors de la ville. Alors, la grande particularité de ce temple c’est ce côté sauvage en plein fôret et aussi le fait qu’il contient environ 1200 courtes statues. Elles ont toutes été sculptées par des amateurs sous la direction d’un fameux sculpteur, Nishimura Kocho.  Le temple est un vrai trésor et mérite amplement le détour et on peut y faire d’excellent photos.

Après, la balade continue en prenant une route qui descend d’Arashiyama. Sur la route, on peut tomber sur une petite échoppe qui vends de la soierie en de vers à soie. Personnellement, je ne suis pas très fan de ce genre de produit mais ça fais d’excellent cadeau de voyages à ramener. Sinon j’ai profité d’un autre magasin pour m’acheter quelque babioles😀. En continuant, la ballade on arrive dans un sorte de quartier historique d’Arashiyama. On a la chance de voir de splendide maisons traditionnelle.

Sur Google Map:

Le temple de Ghi-Ohji

Avant d’arriver au temple de Ghi-Ohji, on tombe sur une statue représentant « Tosa Shitenno » ou « les 4 grands de Tosa ».  En creusant un peu, j’ai découvert que le mémorial est pour 4 samuraïs qui ont eu un role historique durant le 19ème siècle pendant la période de la « révolution de Meiji« .

Après le petit arrêt photo, j’arrive enfin au temple Ghi-Ohji. Alors, je dirai que c’est un temple bien particulier. Je dis particulier parce que le temple se résume à une petit maison et un splendide jardin de mousse.  La visite de ce temple vaut la peine simplement le jardin de mousse.

Sur Google map:

Temple Jojakko-ji

On reprend la marche en direction temple Jojakko-ji. Sur le chemin, on peut goûter au joie de la campagne nipponne avec ses jolis maisons et jolies plantes. On est presque étonné quelle ressemble à nos campagnes.  On arrive enfin au temple. Après l’entrée du temple, on suit un chemin qui vous amène à une grande porte.

Alors petite chose, le temple a été construit à flanc de montagne et je vous avertis qu’il y a des escaliers à monter ^^ . D’ailleurs, je vous invite à balader dans les petits recoins.

Sur Google Map:

Forêt de Bamboo

Une fois la visite du temple Jojakko-ji, je pars en direction de la fameuse forêt de bambou. Il faut dire que selon période, la fôret est très visité par les touristes. Un fois à l’intérieur, c’est marrant de se voir comme il fait sombre et de ressentir cette sensation d’être entourer de bambou.  Après la promenade, je m’arreête dans une petite échoppe qui vends des produits fait de bambou. J’en ai profité pour m’acheter deux boites à épices  en bambou..bien sûr ^ ^.

Le temple Tenryū-ji

Alors pour terminer le séjour à Arashiyama , j’ai fait un dernier stop au temple Tenryū-ji. D’ailleurs, il fait parti de ma top list des temples à absolument visiter. Après l’entrée, on arrive sur un joli jardin zen (personnellement pas aussi beau que celui du Kennin-ji à Kyoto). Ensuite, on traverse le jardin pour faire face à un splendide paysage : un énorme  étang avec des montagnes verdoyantes en arrière plan.

La visite continue en se promenant dans les jardins et bassin d’eau proche de l’étang. D’ailleurs pour 100 yen de plus, on peut se balader l’intérieur du temple. Je vous assure que se balader en chaussette sur les tatamis, ça fait un bien fou ! En plus, on a un point de vue unique sur l’extérieur.

Sites Internet:

Otagi Nenbutsu-ji : http://www.otagiji.com/

Jojakko-ji  : http://www.jojakko-ji.or.jp/main.php

Cet article, publié dans Environs de Kyoto, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s