Hyoho Niten Ichi Ryu

Konnichiwa !

Aujourd’hui on va parler du Hyoho Niten Ichi Ryu qu’on peut traduire comme « l’École de la stratégie des deux Ciels comme une Terre ». Elle est une koryū, école traditionnelle japonaise, de sabre fondée par le célèbre Miyamoto Musashi. Surtout connue pour son usage des deux sabres, cette école dispense aussi un enseignement du sabre long, court et du bâton. Musashi la nomma Niten Ichi (deux ciels en un) ou Nito Ichi (Deux sabres en un). Elle est connue en tant qu’école de Kenjutsu.

lignée de succession Hyoho Niten Ichi Ryu

Seiho, les katas de l’école

Comme toutes les koryū, la Hyoho Niten Ichi Ryu enseigne par les seiho (katas). Seiho signifie « conduire l’énergie ». Ils se font par deux : le plus ancien avance et le plus débutant répond, le premier rôle étant Uchidachi et le second Shidachi. Il n’y a pas de combat ni de compétition selon les usages des koryu.

Liste des seiho :

1. Tachi Seiho : 12 seiho au dachi, sabre long. Toutefois, l’étude se fait avec le bokken.
2. Nito Seiho : 5 seiho avec le dachi et le kodachi, sabres long et court, qui correspondent aux 5 seiho du Livre de l’Eau. L’étude se fait avec le bokken.
3. Kodachi Seiho : 7 techniques au kodachi.
4. Bōjutsu : 20 seiho au bō, bâton long.

D’autres enseignements peuvent exister mais ne sont pas accessibles à la connaissance du grand public. L’enseignement est appuyé sur une transmission orale de la juste lecture du Gorin no sho (le japonais ancien n’ayant pas de ponctuation, la lecture peut présenter plusieurs sens).

Les seiho sont enseignés en rapport direct avec l’avancée en grade de l’élève :

* Shoden : Itto Seiho
* Chuden : Kodachi Seiho
* Okuden : Nito Seiho
* Menkyo : Bojutsu
* Menkyo Kaiden : tout le cursus du ryu et une compréhension profonde des enseignements du fondateur.

Il existe une forme de kendo inspirée de l’escrime de Miyamoto Musashi mais qui ne préserve aucune relation avec la Hyoho Niten Ichi Ryu. On l’appelle nito kendo, kendo à deux sabres. Il n’y a pas de tel combat dans cette koryu pour la simple raison que le « kendo » est une création post Meiji (1868) dont la première mention est apparue 267 ans après la mort de Miyamoto Musashi.

Équipement

La Hyoho Niten Ichi Ryu enseigne au public d’élèves l’usage du bokken et du shoto bokken, le sabre en bois et le sabre court en bois. Ces bokken sont la création de Musashi lui-même. Ils témoignent de son esprit tout autant que ses seiho.
Elle estime qu’il n’y a pas de tenue de rigueur. On peut observer lors des entraînement ou keikos des tenues traditionnelles de travail ou samue, des « kinomos » ou des survêtements. Il faut cependant rappeler que l’ambiance d’une koryu est à la sobriété et donc les vêtements trop voyants sont tout à fait déconseillés. Les niveaux avancés reçoivent l’enseignement du bâton long ou Bo. L’équipement nécessaire à cette koryu est somme toute très limité, sans doute est-ce une conséquence de la vie de Musashi qui voyagea beaucoup avant de s’établir à la fin à Kokura puis Kumamoto. Il devait s’encombrer d’un minimum. Plus profondément, l’art de Musashi s’attache au dépouillement et à la simplicité.

Hyoho Niten Ichi-ryu Kenjutsu Official Budokan Demonstration 2010

Sayônara,

Sur le web:

Le sabre de Musashi

Hyoho Niten Ichi Ryu présentée par Nguyen Thanh Thiên

Hyoho Niten Ichi Ryu à Vincennes

Cet article, publié dans Culture, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Hyoho Niten Ichi Ryu

  1. Ping : 2010 in review ^^’ | J'irai voyager au…Japon !!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s